Alfons de Taevernier

 afbeelding1

 

 

 

 

Alfons de taevernier
Reconstitution des événements postérieurs au 15 février 1944

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inconnu

unknownprisoner

Jean THOMAS

Jean thomas oa

 

Né le 25 mars 1920.


A la veille de la guerre, il s'engage au 39° Régiment d'Infanterie à Rouen. Lors de l'invasion allemande, le 14 mai 1940, il se bat contre les troupes du général Rommel franchissant la Meuse en Belgique. Il est nommé sergent et décoré de la croix de guerre.

Fait prisonnier de guerre (PG), il est envoyé dans un Stalag1 puis dans un Kommando en Haute-Silésie. Il s'en évade mais est repris après cinq nuits de marche. Sa seconde évasion se solde à nouveau par une capture, à la frontière hollandaise, et par six mois d'hôpital.

Dès son retour en France, début 1942, il rentre dans la Résistance.

 

 

Paul Kerstenne

 PaulKerstennejong

« On oublie trop souvent que ce camp, et les autres qui suivirent, n'étaient pas destinés à soumettre des étrangers (qui n'y vinrent qu'après les invasions, après 1939) mais bien des citoyens allemands qui avaient le courage de combattre le nazisme ».

Dee Eberhart

eberhart1

 

Dee Eberhart a été l'un des libérateurs du camp de Dachau: il faisait partie de la 42ème Rainbow-Division de l'armée américaine.
Dee R. Eberhart, 1er fusilier,Scout de la Ière Compagnie, 242e régiment d'infanterie, 42e Rainbow-Division, le matin du 3 mai 1945, à l'est de Munich peu de temps avant notre assaut pour franchir l'Inn.
Photo prise par Jack Parry, un copain de mon équipe, avec un appareil photo emprunté dans une ferme bavaroise.

 

 

Henk Arendse

Henk Arendse

henk arendse1

C’est la crise et mes parents ignorent que quelque part, au fin fond de l’Allemagne, le camp de concentration de Dachau ouvre ses portes le 21 mars 1933.

Ils se marient le 26 septembre 1933 et leur propre fabrique de colle « Perfecta », plus tard « Bisonkit », ne va pas très bien sur le plan financier.

Mon père va en vélo de La Haye voir les fabriques de chaussures, le long du Brabant pour leur expliquer qu’il est facile de coller les semelles plutôt que de les coudre et les clouer. Ma mère est sa secrétaire et s’occupe de la comptabilité. À un moment, ils pourraient vendre le magasin, à des Italiens, mais ils ne veulent pas faire d’affaires avec un pays fasciste. (Ironie de l’histoire, la fabrique a été vendue à des Italiens il y a quelques années). Et ils le vendent à quelqu’un de Goes qui n’a aucune notion de chimie mais a de l’argent. Mon père est alors employé ailleurs. Le 21 décembre 1940, naît leur fille Kitty.