winkelVioletLes Témoins de Jéhovah – Les détenus concentrationnaires au triangle mauve

Le 20 avril 2017, la Cour suprême russe a interdit la communauté religieuse des Témoins de Jéhovah, la qualifiant « d’organisation extrémiste ». Son siège central de Saint Pétersbourg a été dissout tout comme ses 395 organisations locales, les biens ont été confisqués. Cette information nous donne l’occasion de rappeler la persécution implacable de ce mouvement religieux par les nazis.

 

Identification des détenus dans les camps de concentration

winkel kenzeichenKZ

 

Après 1945, ils firent partie pendant des décennies des « victimes oubliées » et ce n’est que dans les années 1990 qu’on se mit à étudier la persécution de ce groupe de victimes. De nos jours, l’histoire des Témoins de Jéhovah sous le Troisième Reich est bien connue, documentée et étayée par des récits et témoignages personnels. On attribue à cette collectivité de la fermeté et un grand courage personnel face à la cruauté des persécutions infligées par le régime nazi aux Témoins de Jéhovah. Le sort de ce groupe de victimes demeure cependant aujourd’hui encore très largement inconnu d’un large public. Dès la mi 1933, les Témoins de Jéhovah ont été la première communauté religieuse interdite en Allemagne. A partir de 1935, plusieurs centaines d’entre eux ont été envoyés dans les camps de concentration où ils ont constitué une catégorie propre et été identifiés avec un triangle d’étoffe de couleur mauve sur leur tenue. Dans les années précédant la deuxième guerre mondiale, ils furent tout particulièrement livrés aux cruautés des SS des camps. Au cours de la guerre, leur situation s’améliora, dans certains camps extérieurs du camp de concentration de Dachau, ils occupèrent des fonctions importantes. Pour le camp de concentration de Dachau, on a enregistré 101 morts parmi les membres des Témoins de Jéhovah, 32 d’entre eux ont été gazés au château d’Hartheim dans le cadre de l’assassinat de malades et d’handicapés.Voir l’article (en allemand) de Detlef Garbe, Der lila Winkel. Die „Bibelforscher“ (Zeugen Jehovas) in den Konzentrationslagern, in : Dachauer Hefte 1994 (Cahier N°10 des Cahiers de Dachau) pages 3-32.

Texte de Barbara Distel

 

 

Pour en savoir plus,

Detlef Garbe, Der lila Winkel.in: Dachauer Hefte 1994 (Heft 10)  Texte allemand original.

voir le lien avec Wikipedia : Témoins de Jéhovah sous le IIIe Reich. Témoins de Jéhovah sous le IIIe Reich