22 février 2017.
Communiqué du Comité International de Dachau.

 

Retour de la Porte du camp de Dachau, volée en 2014 et retrouvée en Norvège.

 

return of the gate JM smallLe Comité International de Dachau, représentant les survivants et leurs descendants, profondément choqué par la profanation de ce lieu de sépulture consacré au souvenir de toutes les victimes du camp de Dachau et au respect des plus de 40 000 détenus qui y moururent, salue le retour de cette porte mais souhaite que les enquêtes soient poursuivies.

 

 

DSC 0066beaCgedenkstatteBildquelle ,Stiftung Bayerische Gedenkstätten'

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les vols à l’entrée du camp d’extermination d’Auschwitz, en 2009, puis de celle du camp de concentration de Dachau, en 2014, sont des attaques odieuses contre des lieux de Mémoire des victimes du nazisme. Elles ont suscité une indignation unanime dans le monde entier.

Il s’agit sans doute d’une volonté de faire disparaitre une trace, un symbole, avec ce que représente l’inscription « Arbeit Macht Frei » sur cette porte du camp de Dachau que franchirent plus de 200 000 détenus de 1933 à 1945.

La réponse à de telles tentatives de négation de l’histoire du nazisme et de ses horreurs est précisément la visite d’un tel mémorial. Il faut connaitre le passé pour mieux comprendre le présent et faire vivre le message des survivants de Dachau, gravé sur ce monument : « Plus Jamais ça ».

Commissaire général (2s) Jean-Michel THOMAS, Président.

 

 

 

DSC 0148CgedenkstatteBildquelle ,Stiftung Bayerische Gedenkstätten'