Activités de l'Amicale 2012

 AMICALE NATIONALE DES ANCIENS PRISONNIERS POLITIQUES & AYANTS DROIT DE DACHAU ET DES COMMANDOS EXTERIEURS

turnhoucutDepuis sa création l'Amicale Belge nationale regroupait 9 Amicales régionales. Il y avait une amicale par province. Le nombre de membres diminuant d'année en année, les amicales régionales n'avaient plus ni les moyens ni les hommes pour continuer leurs activités. Actuellement, l'Amicale des deux Flandres est la seule amicale régionale encore active. Elle regroupe les provinces de la Flandre occidentale et orientale.
Les membres des autres amicales se sont regroupés au sein de l'Amicale Belge.

En dépit d'un effectif réduit, mais grâce à l'engagement personnel de son président, l'Amicale belge
est présente aux cérémonies nationales de commémoration les plus importantes, organisées par le Palais, le Parlement, La Défense nationale. Les Amicales des Camps.. (p.ex. Breendonk, Gent, Caserne Dossin, Te Deum, Meensel-Kiezegem...)
et et aux réunions de la Fraternelle des camps, le Groupe Mémoire ,les Enfants de la Patrie, l'Amicale de Prisonniers NN...

En 2012 notre président a collaboré à des ouvrages qui seront publiés au cours de 2013.
Les premiers livres concernent les derniers témoins, les suivants traitent les problèmes et les soucis des orphelins de guerre, un groupe de victimes souvent oublié. A cet effet il a donné une conférence dans un centre pénitencier (Turnhout) et dans des écoles importantes de la partie flamande du pays (Turnhout)

turnhout

Il a assisté à la présentation du livre "De oorlogswouten" (les flics de guerre) qui raconte l'histoire du corps de police de Deurne (près d'Anvers) qui a refusé de participer à la persécution des juifs. 43 agents ont été arrêtés, 8 seulement ont survécu aux camps.

Notre président participe en plus à des journées d'étude organisées par le CEGES (Centre d'Etudes et de Documentation Guerre et Sociétés contemporaines) concernant la collaboration et la presse clandestine.

L'année passée le président est entré en possession d'un carnet de notes dans lequel le comte Thierry de Renesse a marqué les noms des Belges morts à Dachau. Ce carnet sera remis au musée de la Gedenkstätte Dachau lors de la première réunion générale du CID (2013).

Certains membres de l'Amicale belge (orphelins de guerre) dont le père est décédé à Dachau ont effectué des recherches très poussées en ce qui concerne les activités de leur père dans la Résistance et leur sort dans les camps de concentration. Ces récits seront (après l'accord des auteurs) publiés sur le site du CID. L'Histoire du père de Roger de Taevernier peut déjà être consultée.

Dès maintenant nous donnons toute notre aide à Moussia Haulot pour que la commémoration d'Arthur Haulot prévue pour le 11/2013 connaisse un énorme succès!!!